Ce n’est pas Dougga : La mystérieuse Duqqa des sources arabes

CP : looklex.com

C’est un site historique nimbé de mystère. Il se trouve au cœur de la steppe, non loin de Kairouan et Sbiba.

C’est l’antique Thucca Terebentina, connue par les Arabes sous le nom de Doqqa. Aussi bien le toponyme latin que celui arabe peuvent être rapprochés de la Dougga (Thugga) qui se trouve dans le nord-ouest.

Ce site de Duqqa se situe sur la route qui va de Kairouan à Bejaia en Algérie. Cette route a été empruntée par Okba Ibn Nafaa, allant affronter les Byzantins et, selon plusieurs sources, il aurait édifié une mosquée à Doqqa.

Il n’en reste plus rien à moins que des fouilles bien ciblées restituent cette part de notre héritage à la mémoire collective.

De fait, dans les basses et hautes steppes tunisiennes, les lieux de mémoire sont fort nombreux mais souvent oubliés.
C’est un gros enjeu que celui de donner leur véritable dimension à tous les monuments vivants, enfouis ou oubliés du centre et du sud de la Tunisie.

A cet égard, l’Institut national du Patrimoine a de larges perspectives à défricher alors que des musées comme par exemple celui de Raqqada restent peu exploités.

Une question pour finir cette évocation de Duqqa l’introuvable: à quand un musée didactique consacré au patrimoine des ksours du sud tunisien ?

Commentaires:

Commentez...