Plus de moustiquaires pour protéger les dattes à Kébili

La contrebande et le marché noir semblent se développer dans le secteur des dattes.

A Kébili, les agriculteurs à Kébili se plaignent de la grosse pénurie de moustiquaires. Selon l’agence TAP, ils se trouvent obligés de s’en procurer au marché noir à 800 millimes l’unité, contre 630 dans le circuit officiel.

Le Commissariat régional au développement agricole, a fait savoir que les groupements interprofessionnels et aux sociétés mutuelles n’ont reçu que 1,3 million d’unités sur les 2,5 millions de moustiquaires nécessaires pour la région.

notons que 70% de la production nationale en Deglet Nour destinée à l’exportation est procurée par Kébili.

Commentaires:

Commentez...