Le mégot du désespoir

Illustration

La semaine dernière, au niveau de la station de métro de la cité d’El Khadhra, un véhicule flambant neuf de la police de l’environnement était stationné devant un amas d’ordures pourrissant.

Tout porte à croire que ces agents de la propreté étaient là pour dresser un constat ou sanctionner ceux qui jettent sauvagement leur déchets. C’est alors que le conducteur du véhicule sortit sa main de la fenêtre et balança d’un claquement de doigt son mégot de cigarette par terre.

A cet instant là, les quelques témoins abasourdis de cette scène désolante ont compris que la véritable crasse ne se trouvait pas dans nos rues mais bien dans le crane de certaines personnes. Malheureusement, nettoyer un esprit est bien plus difficile que nettoyer un pays.

M.H.L.
Tunis-Hebdo du 06/08/2018

Commentaires: