Que se passera-t-il si le nouveau ministre de l’Intérieur est recalé à l’ARP ?!

Hichem Fourati

C’est demain, samedi 28 juillet 2018, que le cas du nouveau ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, nommé par le Chef du gouvernement, sera examiné à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).

Youssef Chahed avait annoncé le 24 juillet, la nomination de Hichem Fourati en remplacement de Ghazi Jeribi qui occupait le poste de ministre de l’Intérieur par intérim depuis le limogeage de Lotfi Brahem.

Mais le nouveau ministre de l’Intérieur, ancien chef de cabinet du ministre de l’Intérieur, poste qu’il a occupé depuis 2015, ancien gouverneur de Monastir et diplômé de l’ENA, n’est pas sûr d’obtenir la confiance des députés.

Au regard de la polémique créée suite à sa désignation, on peut parier que l’examen de son cas sera tendu alors que la crise politique qui secoue le pays, est a son apogée. Youssef Chahed ayant même été accusé de n’avoir pas consulté le président de la République sur son choix et d’avoir consulté le parti Ennahdha avant de désigner Fourati en tant que nouveau ministre de l’Intérieur.

Mais que se passera-t-il si Hichem Fourati est recalé ? Selon Lazhar Akremi, si le ministre de l’Intérieur nommé par Youssef Chahed n’obtient pas la confiance des députés, ce samedi, le Chef du gouvernement devra assurer lui-même cette fonction, a-t-il déclaré sur les ondes de Shems fm.

Commentaires:

Commentez...