ISIE : Démis de ses fonctions, Mohamed Tlili Mansri va « tout révéler »

Fraîchement démis de ses fonctions, le président de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections, Mohamed Tlili Mansri, a estimé que malgré cette décision « il voit qu’il a réussi sa mission ».

Il a expliqué qu’une réunion portant sur la validation des résultats préliminaires des municipales dans la circonscription de Mdhila devait avoir lieu hier, sauf qu’il a été surpris par une « réunion parallèle » durant laquelle les membres du conseil ont décidé son limogeage.

Le responsable a indiqué que certains de ces membres veulent prendre le relais et présider l’instance.

Tlili Mansri a ajouté qu’une séance d’audition aura lieu à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et qu’il a va dévoiler des détails sur ce qui s’est passé et sur le comportement de certains membres de l’ISIE.

Il est à rappeler qu’une source du conseil a indiqué que cette démission a été faite sur la base de l’article 15 de la loi régissant l’ISIE, selon laquelle le président de l’instance ou tout autre membre peut être démis de ses fonctions en cas où il/elle commet de « graves erreurs ».

La même source ajoute que Tlili Mansri a bel et bien commis plusieurs erreurs, dont la non-publication de certains ordres, en plus de ses « mauvaises » relations avec les membres du conseil et son refus de former une commission pour vérifier le budget de 2017 et les listes financières.

Commentaires:

Commentez...