Jelma : Le puits de la discorde détruit par les protestataires

Crédit photo : Jelma-Presse
Le ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taieb a annoncé ce mardi 15 mai 2018 que le puits de Souabia, à l’origine des affrontements entre protestataires et forces de l’ordre à Jelma, avait été détruit et enfoui par les protestataires en question (suite au retrait des forces de sécurité).

Il s’agit bel et bien du puits de la discorde ! Le puits de Souabia qui a provoqué des affrontements, ce lundi 14 mai 2018 à Jelma, gouvernorat de Sidi Bouzid à cause de son raccordement à d’autres délégations par la force.

Les forces de l’ordre ont effet dû intervenir pour assurer le raccordement du puits destiné à alimenter cinq délégations du gouvernorat et qui était bloqué, depuis 2014, par les habitants de Jelma.

Lundi, des protestataires ont bloqué la route nationale n°3 et incendié des pneus et ont attaqué les forces de l’ordre à l’aide de pierres. De leur côté, les forces de l’ordre ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène et procédé à des interpellations.

Les protestataires estiment que ce puits leur appartient et leur permet de s’approvisionner en eau potable. C’est pour cette raison qu’ils se sont opposés à la décision du gouverneur de raccorder ce puits à d’autres délégations.

Les affontements se sont poursuivies dans la nuit et ont fait 10 blessés parmi les forces de sécurité et 3 blessés parmi les manifestants, dont un grièvement atteint et transféré à l’hôpital Sahloul de Sousse, selon un bilan de ce mardi 15 mai.

Dans une déclaration faite à Jawhara fm, le ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taieb a annoncé ce mardi 15 mai 2018 que le puits en question avait été détruit et enfoui par les protestataires.

Selon lui, une demande avait été faite par l’Union régionale du travail et la société civile quant à la tenue d’une manifestation pacifique. Aussitôt la demande acceptée, la manifestation supposée être pacifique s’est transformée en une opération de destruction du puits en question.

Rappelons que l’Union régionale du travail a décrété une grève générale ce mardi 15 mai 2018 à Jelma afin de protester contre le refus du gouverneur de négocier et de discuter avec les protestataires.

Le raccordement du puits de Souabia, destiné à alimenter cinq délégations du gouvernorat, est bloqué, depuis 2014, par les habitants de Jelma qui exigent la réalisation de leurs revendications dont des emplois auprès de la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) et l’octroi de terres agricoles domaniales.

Commentaires:

Commentez...