Biens immobiliers désormais à la portée de tous… sauf du Tunisien

Tribune | Par Wael Mejrissi

Le ministre des affaires de l’Etat et des affaires foncières a affirmé son intention de lever la restriction pour les étrangers d’être propriétaires de biens immobiliers sur le territoire national. On ne sait plus comment faire pour attirer les devises étrangères dans notre pays à tel point que nos représentants sont même prêts à vendre tout ce qui reste de dignité et de souveraineté dans notre pays.

L’expression claire d’une fébrilité que le gouvernement ne peut plus cacher au vu des indicateurs économiques qui sont au plus mal. Le dinar est à son plus bas niveau historique. Un euro se négociant désormais à 3 dinars sur le marché des devises. On peut parler d’une déroute sans précédent de notre monnaie nationale et pour compenser ce qu’il faut bien appeler un désastre monétaire pour notre pays, la solution est toute trouvée : attirer les étrangers pour que le dinar retrouve de sa superbe. Comme toujours, nos dirigeants manquent de vision.

On voudrait par une telle décision que les retraités ou futurs retraités viennent écouler leurs vieux jours dans le pays du jasmin mais le tunisien lui subira de plein fouet le renchérissement de la vie quotidienne et du prix de l’immobilier. Qu’importe! Le Tunisien n’aura qu’à souffrir en silence! Visiblement ce dernier ne fait même plus partie de l’équation socio-économique de son propre pays.

Il serait quand même temps que le peuple soit au cœur de la réflexion que nos pseudo-élites mettent en place. Ceux-ci bradent notre pays pour refaire le stock de devises et attirer ceux dont le pouvoir d’achat est capable de relancer l’économie. Voilà à quoi nous en sommes réduits.

On serait presque tenté de penser que le marasme économique dans lequel est plongé le pays finirait par nous être utile en décourageant les étrangers de venir chez nous pour nous déposséder. Et pour que la boucle soit bouclée, pourquoi ne pas également exonérer d’impôts ces étrangers qui souhaitent devenir propriétaire chez nous pour leur souhaiter la bienvenue dans le pays du népotisme?

Enfin une vaste escroquerie autant intellectuelle que morale qui laisse le Tunisien perplexe quant à la finalité d’une tel dispositif sinon à accroître encore un peu plus les injustices sociales dans un pays où elles existent déjà à profusion.

Commentaires:

Commentez...