Le quintette de Carthage pour rayonner aussi par le jazz !

C’est ce soir que sera donné le coup d’envoi de « Jazz à Carthage » dont la treizième édition se poursuivra jusqu’au 15 avril.

Malgré les difficultés de toutes sortes, l’équipe de ce festival est parvenue à maintenir le cap. Mieux, cette nouvelle édition devrait consacrer une mue décisive et stratégique de « Jazz à Carthage », grâce à la montée en puissance des nouveaux sponsors de la manifestation.

En effet, un quintette est en train de rendre ses assises au festival. Conjuguant le soutien du secteur public avec celui du secteur privé, ce quintette comprend l’opérateur historique des télécommunications qui reprend ainsi la main dans l’appui à une manifestation unique en son genre.

Cet appui de Tunisie Telecom à « Jazz à Carthage » est consolidé par celui de l’Union bancaire pour le commerce et l’industrie (UBCI). L’antenne tunisienne du Groupe BNP Paribas vient ainsi renforcer le socle du festival en lui permettant de diversifier ses soutiens.

Côté secteur public, l’indéniable apport de la compagnie Tunisair devrait compléter l’appui du ministères en charge de la Culture et du Tourisme. Pleinement impliqués dans la promotion de « Jazz à Carthage », ces institutions savent bien l’importance d’un festival de musique contemporaine dans le rayonnement de la destination Tunisie.

A quelques heures du coup d’envoi de la treizième édition de « Jazz à Carthage », il importe de saluer celles et ceux qui ont permis à cette aventure de se poursuivre. Car sans le courage de Mourad Mathari, la complicité de Carthage Thalasso Resort et l’appui stratégique de ce quintette, beaucoup de nuages auraient pesé sur ce festival.

Place maintenant à la musique, dès ce soir, avec un plateau de choc composé de Jalen N’gonda et Amadou et Mariam.

Commentaires:

Commentez...