Tunisie : La dépréciation du dinar doit se poursuivre, estime le FMI

La valeur du dinar tunisien doit être, de nouveau, revue à la baisse cette année, a déclaré Björn Rother, chef de mission du Fonds Monétaire International (FMI) en Tunisie.

« Si le pays nord-africain veut relancer les exportations et booster son économie secouée par des bouleversements politiques depuis la révolution de 2011, cette décision est nécessaire », a-t-il ajouté. « Je ne pense pas que nous ayons besoin de voir une grande baisse pour atteindre l’équilibre. Nous n’en sommes pas loin ».

Le responsable a assuré, dans une déclaration accordée à Bloomberg qu’il n’y aura tout de même pas d’ajustement « brutal ».

Les prévisions selon lesquelles la Tunisie se dirige vers une forte dépréciation de la monnaie ont augmenté au cours des derniers mois, les réserves de change ayant rapidement diminué pour atteindre 4,6 milliards de dollars lundi, soit assez pour couvrir seulement 78 jours d’importations. M. Rother a déclaré que le taux de change réel du dinar était diminuée de 10 à 20%.

Nouvelles recommandations du FMI

Il y a quelques jours, le FMI a recommandé à la Tunisie de prendre des décisions « importantes » pour améliorer sa situation financière générale, à travers, notamment, l’augmentation des impots et le freinage des augmentations salariales dans le secteur public.

Le FMI a également appelé les autorités tunisiennes, dans un communiqué publié le 27 mars, à diminuer les dépenses de l’Etat afin de baisser les dettes, et à augmenter les dépenses sociales et celles qui concernent les investissements.

« Il sera nécessaire pour la Tunisie d’augmenter les revenus découlant des impots de manière juste et équitable, et de freiner les dépenses courantes », note le FMI, « Les priorités de 2018 sont donc l’amélioration de la collecte des impôts, la mise en oeuvre des départs volontaires des fonctionnaires, et la suspension de toute nouvelle augmentation salariale (…) en plus de la mise en place d’augmentations trimestrielles des prix du carburant. ».

Commentaires:

Commentez...