A cause des protestations sociales, les cadres et agents de la CPG suspendent leur travail

Illustration

La situation se complique davantage. Les cadres et agents ont suspendu, aujourd’hui, jeudi, 8 février 2018 leur travail au siège social de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG), en réponse aux appels des syndicats de base relevant de l’Union Régionale du Travail.

Le secrétaire général adjoint du syndicat de base des hauts cadres de la CPG, Hichem Brahmi a indiqué que la suspension du travail a été décidée après la paralysie de la production au bassin minier en raison des protestations sociales, rapporte l’agence TAP.

Selon lui, la suspension de travail aux bureaux de la CPG à Gafsa, Tunis et Sfax se poursuivra jusqu’à la résolution des problèmes relevés dans le secteur des phosphates et la mise en place de solutions efficientes permettant une meilleure relance des activités du secteur.

Rappelons-le, les sites de production du bassin minier Redayef, Om Larayes, Metlaoui et Mdhila connaissent des protestations sociales, depuis le 20 janvier, suite à la publication des résultats de la quatrième tranche du concours de recrutement de 1700 agents d’exécution.

Commentaires:

Commentez...