Tariq Ramadan inculpé pour viol

L’islamologue suisse Tariq Ramadan | CP (LOIC VENANCE / AFP)

L’islamologue suisse, Tariq Ramadan, accusé de viols et violences volontaires, a été mis en examen et incarcéré à Paris, ce vendredi 2 février dans la soirée, rapporte ce samedi matin Franceinfo. A l’issue de deux jours de garde à vue et de sa présentation à un juge, le parquet a ouvert une information judiciaire pour un viol en 2012 et pour un viol sur personne vulnérable en 2009.

L’islamologue suisse a été mis en examen dans la soirée, avant d’être incarcéré dans la foulée. Tariq Ramadan a été confronté à ses deux plaignantes au cours de sa deuxième journée de garde à vue. Il continue de nier les faits et il a refusé de signer le procès-verbal.

Le scandale avait éclaté fin octobre, après les dépôts de plaintes de deux anciennes admiratrices de Tariq Ramadan, Henda Ayari et « Christelle », dans le sillage du scandale Weinstein aux Etats-Unis.

Les deux femmes dénonçaient avec de nombreux détails des agressions sexuelles violentes sur fond d' »emprise mentale. Les faits dénoncés s’étaient déroulés dans des hôtels, en marge des conférences à succès données en France par l’intellectuel, qui jouissait d’une autorité certaine sur une large audience musulmane en France et en Europe.

Ce petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, accusé par ses détracteurs de promouvoir un islam politique, voire radical, et de manier un double discours, avait alors fustigé « une campagne de calomnie ».

Christelle », la femme de 40 ans qui a choisi ce pseudonyme et souffre d’un handicap physique, accuse l’universitaire de l’avoir violée et frappée lors de leur unique rencontre à Lyon en 2009.

Au terme de trois heures d’une audition très tendue, le théologien, qui nie tout rapport sexuel avec elle, a refusé de signer le procès-verbal. Selon une source proche du dossier, il a été mis en difficulté par la connaissance qu’avait la plaignante d’une petite cicatrice à l’aine, indécelable sans un contact rapproché.

De son côté, Henda Ayari accuse Tariq Ramadan de l’avoir violée à Paris en 2012. Cette femme de 41 ans avait déjà raconté la scène dans son autobiographie en 2016, mais en désignant son agresseur présumé par un pseudonyme.

Commentaires: