L’Etat veut accélérer la réalisation du projet du port en eaux profondes à Enfidha

Illustration

Une séance de travail se tiendra, vendredi 2 février 2018, au siège de la présidence du gouvernement, pour examiner l’accélération de la réalisation du projet du port en eaux profondes à Enfidha, après le règlement imminent du dossier de l’appropriation foncière et l’engagement de l’État à payer des compensations à hauteur de 1 million de dinars, annonce le ministère du Transport dans un communiqué.

Le ministère prévoit de régler ce dossier dans deux ou trois mois, à travers l’expropriation de 945 hectares, dont 4 lotissements appartenant au domaine public maritime, rapporte la TAP.

Le ministère a relevé que plusieurs séances de travail présidées par le ministre du Transport Radhouane Ayara ont été consacrées à l’avancement de la réalisation de ce méga-projet, avant d’ajouter que ces réunions ont abouti à la prise d’un ensemble des mesures administratives et légales.

Le projet vise à créer une dynamique de développement au niveau des régions intérieures du pays sur deux phases, dont la première partie sera achevée en 2022, alors que la deuxième partie prendra fin à l’horizon de 2024. Le projet qui comporte une zone logistique sur 1000 hectares au profit des gouvernorats situés à 150 km du projet, créera près de 52 mille emplois.

Commentaires:

Commentez...