La Cacciola ou le pari gourmet de Omar Lasram

Cela fait déjà quelques mois que, du côté du Kram, Omar Lasram a pris l’initiative de faire renaître La Cacciola. Reprenant le nom de l’ancien glacier de la ville, Lasram a ouvert une épicerie fine pas comme les autres, un lieu convivial pour les gourmets et fédérateur pour les artisans du goût.

L’idée est aussi simple que forte. Elle consiste à réunir en un même lieu tous les artisans qui comptent dans le domaine de l’épicerie.

De la confiture aux fromages, des tisanes aux compotes, tout est sur les rayons de la Cacciola, avec en prime l’engagement de qualité des artisans.

De plus, Lasram ne dédaigne pas y mettre du sien en passant derrière les fourneaux pour créer de somptueux « bnadeq » tradition ou des œufs de caille inimitables.

Faisant renaître grâce aux cordons bleus de son entourage de vieilles recettes, il prépare aussi son propre thon selon des recettes ancestrales et, avec l’appui des meilleurs connaisseurs juifs tunisiens, produit une incomparable boutargue maison.

Que dire ? Chez Lasram, c’est un paradis de saveurs sur lequel règnent aussi la joie et la convivialité. Chaque samedi et dimanche, c’est partage et dégustation avec la « madmouja » maison, un couscous à emporter et aussi le plus fameux des lablabis, celui de Maître Brams qui propose une succulente recette juive nabeulienne.

Les week-end Cacciola, c’est le must du moment ! Et, mieux encore, c’est parti pour durer! Un grand coup de chapeau à Omar Lasram, délicat alchimiste qui surfe sur les nostalgies de nos papilles !

Commentaires:

Commentez...