Slim Chiboub revient sur le 14 Janvier 2011

Slim Chiboub, gendre de l’ancien président de la République Ben Ali, s’est exprimé à nos confrères de Akher Khabar concernant le 14 janvier 2011, son départ de Tunisie et l’avenir des partisans du parti dissout RCD.

L’ancien président de l’Espérance de Tunis a indiqué avoir passé la nuit du 14 janvier à Tripoli après avoir été informé de la fermeture de l’aéroport de Tunis-Carthage. Il a évoqué une rencontre avec le président libyen Maamar Kadhafi portant sur le lancement de projets dans certaines régions du pays.

Répondant au journaliste qui lui a demandé si le régime de Ben Ali aurait pu tenir le coup et réussir à calmer les protestations, Chiboub a estimé qu’il n’était pas possible. « La décision d’en finir avec les régimes en Tunisie, en Libye en Egypte et en Syrie était prise et personne ne pouvait rien faire », a-t-il ajouté.

Concernant les informations relayées par la chaine qatarie Al Jazeera, portant sur son arrestation à Ben Guerdane, le gendre de Ben Ali a démenti soulignant que la vidéo publiée par cette chaîne était truquée.

Sur la question de son séjour aux Emirats Arabes Unis, Chiboub a fait savoir que c’était « un court séjour », et qu’il y est allé vu que son fils y réside. « Alors que j’étais à l’étranger, des parties « officielles » sont entrées de force dans ma maison », a-t-il ajouté.

Chiboub a également évoqué Abir Moussi, secrétaire général du parti destourien, qui selon lui était fidèle au RCD, contrairement à des figures historiques et leaders du parti. Il a exprimé son admiration quant à sa « détermination » et a indiqué que plusieurs partisans du parti de Ben Ali se réunissent petit à petit autour de cette avocate.

Commentaires:

Commentez...