Le ministre de l’Intérieur rassure : « L’infiltration des hackers quasi-impossible »

Illustration ministère de l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem a indiqué que son département ne peut être infiltré que par des éléments humains alors que l’infiltration par des hackers « est quasi impossible ».

Lors de son audition hier vendredi 5 janvier, Brahem a assuré que le piratage des cartes d’identités biométriques est quasi impossible vu que le département d’informatique au sein du ministère de l’Intérieur est sécurisé et ne peut en aucun cas être exploité de l’extérieur.

Par ailleurs, le ministre a ajouté que le système de l’identifiant unique entrera en vigueur en même temps que la carte d’identité biométrique et couvrira tous les domaines. Le but est de faciliter les services administratifs, a-t-il expliqué.

Commentaires:

Commentez...