Il était une fois Paul Cambon

CP : Hatem Bourial

Paul Cambon, ce nom vous dit-il encore quelque chose ? Et pourtant, un rue à Tunis, perpendiculaire à l’avenue de Paris porte encore son nom…

De même, un grand lycée de la capitale a aussi été dédié à Paul Cambon, le lycée de la rue de Marseille qui a porté ce nom jusqu’aux années cinquante.

Paul Cambon était un résident général français en Tunisie. Il a occupé cette fonction tout juste après Théodore Roustan, ce qui fait de lui le second résident général français à avoir occupé ce poste après le Protectorat.

En effet, c’est de 1882 à 1886 que Cambon a travaillé en Tunisie. Diplômé de Cambridge et Oxford, ce fonctionnaire du corps préfectoral avait été nommé en Tunisie par le président Jules Grévy qui, selon l’anecdote, lui aurait dit en lui confiant cette mission: « Allez, voyez, proposez ».

Pour l’histoire, c’est Cambon qui sera à l’origine de la convention de La Marsa qui précisait les principes du traité du Bardo et permettra de mettre en place un appareil administratif durable dans la Régence de l’époque.

A la fin de sa mission, Cambon sera remplacé par Jules Massicault qui à son tour, deviendra le résident général français. Pour l’anecdote, la ville de Borj el Amri a longtemps porté le nom de Massicault.

Commentaires:

Commentez...