Henda Ayari parmi les onze femmes les plus puissantes du monde, selon le New York Times

Le New York Times  a publié le 15 décembre 2017, comme tous les ans, sa liste des onze femmes les plus puissantes du monde.

Elles sont militantes, écrivaines, avocates ou journalistes… Onze femmes au parcours qui ont en commun une cause  juste à défendre et qui se battent, loin des projecteurs. Elles ne sont ni connues, ni médiatisées. Parmi elles la Franco-tunisienne Henda Ayari qui s’est battue et a mené seule un combat contre l’islamologue Tariq Ramadan qu’elle accuse de viol.

Ancienne salafiste, Henda Ayari est aujourd’hui militante laïque et féministe. La plainte qu’elle a déposée contre l’islamologue a permis de libérer la parole des femmes en France, qui après la vague #MeToo, se sont mobilisées et ont créé le phénomène #Balancetonporc, pour dénoncer le viol et le harcèlement.

Depuis qu’elle a porté sa plainte pour « Faits criminels de viol, agressions sexuelles, violences volontaires, harcèlement, intimidation » contre Tariq Ramadan, Henda Ayari a dû faire face à un cyber harcèlement  et vit sous protection policière.

Sur sa page Facebook, elle a réagi à l‘hommage rendu par le New York Times en publiant ce post :

« Une petite nomination mais une grande fierté … Cette nomination dans la liste des 11 femmes les plus puissantes désignées par le New York Times est une vraie surprise et me motive encore plus à continuer mon combat pour dénoncer ce que j’ai subi mais aussi pour défendre les droits des femmes ! de toutes les femmes sans exception ! »

DDA

Commentaires:

Commentez...