Tunisie : Des carpes pour purifier le Bassin des Aghlabides à Kairouan

Introduction des carpes au bassin | CP : TAP

La nouvelle nous parvient de Kairouan, où le service de la pêche au Commissariat régional au développement agricole a procédé à l’introduction, pour la première fois, dans le Bassin des Aghlabides, de 85 poissons, notamment des variétés de carpe.
Ce n’est pas, à priori, dans un objectif de créer une aquaculture, mais plutôt pour purifier les eaux de ce bassin historique.

Ces espèces se reproduisent en grand nombre, soit plus de 50 mille œufs par poisson entre février et mars. Elles se nourrissent d’insectes, de larves et d’algues qu’elles puisent au fond des plans d’eau, ce qui devrait contribuer à purifier naturellement l’eau du bassin, explique l’agence TAP.

Un responsable au Commissariat régional au développement agricole, a expliqué que grâce à ces poisson, les fonds de ce bassin seront totalement nettoyés et purifiés d’ici le mois de juillet prochain.  D’autres espèces de poisson y seront introduites, prochainement, a-t-il encore dit.

Il est à rappeler que, lors de sa visite à Kairouan du 28 au 30 novembre 2017, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, avait annoncé l’octroi d’un montant d’un million de dinars pour le lancement d’une étude sur la restauration du Bassin des Aghlabides.

Notons qu’au Maroc, une expérience similaire a été faite mais à grande échelle. En effet, Près de 1.700.000 carpes chinoises ont été introduites, en 2015, dans les principaux barrages du Maroc pour purifier davantage l’eau.

Commentaires:

Commentez...