Colère à Sidi Bouzid en raison de l’absence des trois présidences du festival de la révolution

Le comité directeur du festival international de la Révolution du 17 décembre 2010 pour la liberté et la dignité a tenu, aujourd’hui, dimanche 17 décembre 2017, une conférence de presse au cours de laquelle il a exprimé sa colère en raison de l’absence des présidents de la République et de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) ainsi que le chef du gouvernement, des festivités de cet événement important pour la région de Sidi Bouzid.

Nejib Kouka, le président du festival a estimé que l’absence des trois présidences de cette manifestation malgré les multiples invitations qui leur ont été adressées témoigne d’une volonté politique de marginaliser la région et de ne pas reconnaître son rôle dans le déclenchement de la révolution le 17 décembre 2010. L’intervenant a tenu les trois présidences pour responsables de l’échec des festivités du 7ème anniversaire de la révolution et de la colère des participants, rapporte la TAP.

L’ouverture du festival s’est limitée à deux brèves allocutions du président de la manifestation et du gouverneur de la région de Sidi Bouzid qui ont été entrecoupées par le slogan « Dégage » scandé par des chômeurs, des candidats admis au concours d’inscription au master professionnel en sciences de l’éducation de 2017 et des participants au concours de surveillants.

De leurs côtés les présidents du festival et le gouverneur de Sidi Bouzid ont souligné l’urgence d’accélérer le lancement des projets programmés dans la région et l’importance de réfléchir à de nouveaux projets qui contribueraient à booster le développement à Sidi Bouzid. A noter que la ministre du tourisme et de l’artisanat Salma Elloumi, le président de l’instance nationale de lutte contre la corruption, Chawki Tabib et l’ancien ministre des affaires étrangères, Mongi Hamdi ont aussi assisté à l’ouverture du festival.

Dans une déclaration à l’agence TAP, la ministre du tourisme a signalé que les investissements dans la région de Sidi Bouzid s’élèvent à 1800 millions de dinars dont 400 millions de dinars sont des investissements privés.

Commentaires:

Commentez...