Quand des détenus de Borj Erroumi se produisent sur la scène des JTC

Une première tenue à l’occasion du 69ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Une dizaine de détenus du prison Borj Erroumi se sont produits sur scène, en marge des Journées Théâtrales de Carthage (JTC).

En présence d’un grand nombre de spectateurs, les prisonniers ont pu s’exprimer, et abandonner le statut de détenus pour devenir, durant quelques heures des artistes tout court.

Selon les spectateurs, la pièce intitulée « Oujiaa » (douleur), a été un succès et les acteurs ont su jouer merveilleusement, laissant en larmes plusieurs personnes, artistes et journalistes.

Mohamed Amine Zouaouini, réalisateur de la pièce, a indiqué à Nessma qu’il s’agit d’un projet culturel qu’il avait présenté à la délégation régionale des Affaires culturelles de Bizerte.

Cette dernière a proposé ce projet à la direction de la prison Borj Erroumi qui a réagi positivement et a permis aux prisonniers de participer à des formations et des préparations sur une durée d’un an et demi, a-t-il ajouté.

« Grâce à de telles initiatives, on peut ressortir nos sentiments et dégager l’énergie négative qu’on a », s’est exprimé un des détenus-acteurs.

Commentaires:

Commentez...