La Tunisie, paradis fiscal ! Une délégation parlementaire négociera avec l’UE

Illustration

Une délégation parlementaire négociera avec le partenaire européen pour le retrait de la Tunisie de la liste des paradis fiscaux.

Le président de l’Assemblé de Représentants du Peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, a chargé, hier, vendredi 8 décembre 2017, la commission parlementaire mixte tuniso-européenne à l’ARP de négocier avec le partenaire européen afin de retirer la Tunisie de la liste noire de paradis fiscaux.

Le président de l’ARP a envoyé une lettre au partenaire parlementaire européen, faisant part d’un mécontentement vis-à-vis du classement de la Tunisie dans cette blacklist. Il a considéré que cet acte est « inapproprié » et « inadapté » avec le volume de la collaboration et de la coopération tuniso-européennes, rapporte l’agence TAP.

Il a invité les amis de la Tunisie dans le parlement européen à faire pression sur la délégation européenne d’une part et sur les ministres de finances européens d’autre part afin de revenir sur cette décision.

Ennaceur a présidé, une réunion de la commission parlementaire mixte tuniso-européenne. La seconde réunion de cette commission sera organisée les 13 et 14 décembre courant à Strasbourg (France).

La délégation parlementaire tunisienne sera conduite par le président de la commission parlementaire mixte, représentant la partie tunisienne, Mohamed Fadhel Omrane.

Commentaires:

Commentez...