La plupart des routes ne répondent pas aux normes, selon le ministre de l’Equipement

« La situation de près de 45% des routes en Tunisie n’est pas « satisfaisante » »,  selon le ministre de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire Mohamed Salah Arfaoui.

Lors d’une séance plénière consacrée à l’examen du budget de son département, le ministre a fait savoir hier, mercredi 29 novembre, que 55% seulement du réseau routier (20 mille kilomètres) sont bitumés selon les normes en vigueur. En plus, 42% du réseau de pistes rurales qui comporte 50 mille kilomètres, n’est pas aménagé selon les normes, alors que 58% de ces pistes ne sont pas bitumées.

« C’est la situation dans notre pays, la plupart des routes ne répondent pas aux normes », a-t-il affirmé, ajoutant que les projets d’infrastructure de base sous la supervision de son département (environ 3 mille chantiers) mobilisent une enveloppe de 5300 MD. L’année 2018 marquera la réalisation de 200 projets moyennant une enveloppe de 8 mille MD.

Zones rurales

Le ministre a annoncé la réalisation de 4500 kilomètres au cours des prochaines années concernant les pistes rurales. En 2018, les études relatives à la réalisation du tiers de ces circuits seront réalisées et le démarrage des travaux est prévu pour 2019.

Evoquant la question des plans d’aménagement, il a rappelé qu’en 2017, son ministère en a élaboré 32.

Commentaires:

Commentez...