Des ministères ignorent les dossiers de corruption, selon Chawki Tabib

Le président de l’Instance Nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib, a déclaré ce mardi 28 novembre, que les transactions publiques représentent toujours un point noir, gangrené par la corruption.

Invité sur Shems fm, Tabib s’est étonné de l’inaction des autorités concernées quant à ces transactions. Plusieurs ministères ont d’ailleurs reçu des dossiers de corruption concernant des transactions publiques, sauf qu’aucune action ni décision n’ont été prises.

La législation organisant les transactions et les marchés publics est l’une des sources les plus importante de la corruption en Tunisie, a-t-il ajouté.

Rappelons que le président de l’INLUCC a déclaré que l’instance a transféré à la justice en 2016 et 2017 plus de 200 dossiers à la justice et ce chiffre pourrait atteindre les 250, outre les autres dossiers objet de vérification par l’instance et pouvant atteindre les 3 mille, alors que d’autres dossiers ont été classés n’étant pas du ressort de l’instance ou dont les accusations ne peuvent pas être corroborées.

Commentaires:

Commentez...