Plus de deux tonnes de déchets dangereux ne sont pas contrôlés par les autorités

Lors d’une séance plénière à l’Assemblée des représentants du peuple, le député Hassouna Nasfi a déclaré hier, jeudi 23 novembre, que deux tonnes de déchets dangereux (médicaux et chimiques issus des usines) ne sont pas contrôlés par les établissements officiels tunisiens.

Selon lui, ce sont les rapports officiels et les rapports de la cour des comptes qui ont fait ressortir ces informations.

Le député s’est interrogé quant au traitement de près de 3800 tonnes de déchets dangereux  sur un total de 8 mille tonnes de déchets rejetés annuellement, par l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED).

Nasfi a indiqué qu’un nombre de citoyens ont vu un camion venant de l’un des gouvernorats (qu’il n’a pas cité) jeter des quantités de déchets dangereux sur des terres domaniales à Gabès.

Commentaires:

Commentez...