Jacob Lellouche et le retour de Mamy Lily

Cela faisait un bail ! Après la fermeture du restaurant Mamy Lily à La Goulette, Jacob Lellouche avait pris du retrait et s’était pour un temps consacré à l’écriture.

Deux ouvrages sont d’ailleurs nés dans cette période de réflexion qui ont eu un succès remarquable. Ensuite, Jacob Lellouche est peu à peu revenu à ses premières amours.

C’est ainsi qu’il a commencé à organiser des tables d’hôtes et recevoir à la manière de la tradition créée à La Goulette. N’ayant pas son pareil pour remettre à l’honneur la cuisine tunisienne et le patrimoine culinaire des familles juives, Lellouche continue dans cette même vocation. En ce sens, avec la famille Bahri, il a élargi le rayonnement de ces tables d’hôtes à partir du Saf Saf de la Marsa où il accueille encore convives gourmands et chercheurs de madeleines proustiennes.

Le voici qui revient maintenant avec un nouveau projet joliment intitulé « Délires et délices de Tonton Jacob ». Lancée depuis hier, cette initiative consiste à recréer le lien avec des saveurs perdues.

Retrouvant les recettes du Pasteis de nata ou de l’empenada, Maître Jacob revient aussi aux grands classiques que sont les briks aux pommes de terre ou encore les fricassés à l’ancienne.

Côté sucré, il revient aussi vers les canolli siciliens et d’autres délices qu’il remet à l’honneur. Ainsi, celui qui aura plus de vingt ans été à la tête du dernier restaurant cacher de la banlieue de Tunis rebondit-il une nouvelle fois en remettant à l’honneur un patrimoine culinaire parfois oublié mais toujours apprécié.

Bon vent à Jacob et son inspiratrice de toujours, notre chère Mamy Lily qui, malgré le grand âge, porte toujours bon pied, bon œil. Et place aux délices et aux délires de Tonton Jacob, traiteur de la dernière génération et conservateur d’une mémoire en péril. Qu’on se le dise!

Commentaires:

Commentez...