Vers le rapatriement des enfants tunisiens actuellement dans les prisons libyennes ?

Le ministre des affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a assuré, lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 27 juillet, que la coopération sécuritaire et judiciaire entre les autorités tunisiennes et libyennes se poursuit et n’a pas été interrompue, en allusion aux récentes déclarations du général libyen Khalifa Hafter faisant état de l’absence de toute coopération sécuritaire entre les deux pays.

« La visite en Tunisie du chef du service des enquêtes au bureau du procureur général à Tripoli, Seddik Essour, s’inscrit dans le cadre de cette coopération », a souligné le chef de la diplomatie tunisien. Une coopération tuniso-libyenne qui touche plusieurs dossiers.

Encore une délégation en Libye ?!

Il s’agit des dossiers relatifs aux deux journalistes tunisiens disparus en Libye, Sofiene Chourabi et Nadhir Gtari, aux enfants tunisiens détenus dans les prisons libyennes et au terrorisme », a ajouté le ministre des AE.

Concernant les enfants tunisiens se trouvant actuellement dans les prisons libyennes, le ministre a indiqué qu’une délégation de responsables de sécuritaire et d’agents des ministères de la Santé et des Affaires sociales se rendra bientôt en Libye pour examiner le dossier et rapatrier ces enfants s’ils sont de nationalité tunisienne.

Combien d’enfants concernés ?

Or, cette affaire se poursuit en longueur. En avril dernier le journal « Al-Charq Al-Awsat », annonçait que les autorités tunisiennes avaient réussi à convaincre les autorités libyennes de l’importance ce dossier et de la nécessité de le résoudre dans les plus brefs délais et que la Tunisie s’apprêtait, par conséquent, à rapatrier près de 40 enfants, nés de parents qui ont fait allégeance à Daech, et qui se trouvent dans les prisons libyennes.

En février 2017, le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui avait fait savoir qu’une délégation tunisienne devrait se rendre bientôt en Libye dans le cadre d’une enquête sur la possibilité de présence d’enfants tunisiens dans les prisons libyennes, suite à un arrangement entre le chef de la diplomatie tunisienne et le chef du gouvernement d’entente nationale libyenne, Fayez Sarraj. Il avait indiqué que cette visite permettra de rapatrier ces enfants.

A quand la clôture du dossier ?

Selon le président de l’association de sauvetage des Tunisiens bloqués à l’étranger, Mohamed Ikbal Ben Rejeb, un garçon âgé de deux ans, se trouve dans une prison libyenne, retenu par les forces libyennes spéciales de dissuasion et au moins dix autres enfants tunisiens en bas âge sont emprisonnés en Libye.

Mais d’après la présidente de la commission des affaires des Tunisiens à l’étranger, Ibtissem Jebali, quinze enfants tunisiens sont détenus en Libye.

Commentaires:

Commentez...