« Je m’exprime en français », le nouveau programme qui va chambouler le paysage médiatique tunisien

Olivier Poivre d’Arvor

Vendredi 7 juillet, l’Ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre d’Arvor, a annoncé à l’Auditorium de l’Institut Français de Tunisie le lancement du programme « JE M’EXPRIME EN FRANÇAIS ».

Ce programme est dédié au renforcement de l’utilisation et de la présence de la langue française dans les médias tunisiens.

Un projet qui bénéficie de financements apportés par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et qui s’élèvent à 300.000 euros.

Il est composé de trois axes: construire, soutenir, proposer

Construire un partenariat avec les médias francophones tunisiens

L’axe de la construction est mis en relief par le biais de plusieurs formations pour les journalistes et des formations spécifiques destinées aux managers de médias francophones.

Ajouté à cela un appel à projet pour le développement et l’accompagnement de nouveaux contenus et programmes en français, ainsi que la valorisation de l’utilisation du français sur les réseaux sociaux via un appel à projet.

Soutenir la liberté d’expression et l’accès à l’information

C’est un projet piloté par Canal France international (CFI) opérateur de coopération média français qui propose un cycle de formations ouvert aux journalistes confirmés de la presse écrite, audiovisuelle, en ligne ou aux blogueurs actifs afin de renforcer le journalisme d’investigation sur les Droit de l’Homme en Tunisie. L’appel à projet sera lancé en septembre.

Proposer de nouvelles formations en France destinés aux professionnels tunisiens de la radio et de la télévision

C’est le service de coopération de l’ambassade de France en Tunisie, en partenariat avec INA Expert et l’Académie France Médias Monde qui lance un appel afin d’offrir 19 formations de deux semaines dans les 24 gouvernorats de de la Tunisie aux journalistes francophones de radios, magazines TV, présentateur TV, réalisateurs TV.

Les candidats retenus bénéficieront d’une prise en charge de leur billet d’avion, d’une bourse pour leur hébergement et leurs repas ainsi que la prise en charge totale des coûts de formation.

Dans son ensemble ce programme s’étale sur quatre mois à partir du mois de juillet jusqu’au mois de novembre.

Durant le mois de septembre il y aura le lancement de l’appel à projet qui concerne le volet de soutien à la liberté d’expression et l’accès à l’information en Tunisie ainsi que le lancement d’appels à projets de création de contenus en français.

Pendant le mois d’octobre les formations des managers des médias francophones prendrons place à L’ESJ, en simultané il y aura le démarrage de l’incubateur qui permet de former des journalistes francophones opérationnels et l’arrivée des premiers contenus pour la promotion du français sur les réseaux sociaux.

Ainsi d’octobre à novembre vont s’étendre les formations destinées aux 19 journalistes et techniciens francophones de l’audiovisuel tunisien en France à l’INA et France Médias Monde.

Olivier Poivre d’Arvor a rappelé que la Tunisie pays, membre de l’OIF, aura l’honneur d’accueillir, pour le 50ème anniversaire de la Francophonie, le Congrès Mondial des Professeurs de français en juillet 2020 et le Sommet de la Francophonie en novembre 2020.

Il a aussi souligné qu’on compte pas moins de 274 millions de francophones répartis sur les cinq continents et qu’il est du devoir de tous de consolider et de promouvoir la langue française spécialement en Tunisie dans le domaine des médias mais aussi dans le milieu scolaire et c’est dans ce cadre qu’il a annoncé l’ouverture de sept écoles privées dans les quatre coins du pays.

SC

Commentaires:

Commentez...