Tunisie : Les crimes de change retirés de la loi de réconciliation

La partie portant sur les crimes de change insérée dans le texte du projet de loi de la loi de réconciliation a été retirée.

Citée par Mosaique fm, la conseillère du président de la République Saïda Garrache a annoncé ce jeudi 6 juillet 2017 que ladite partie sera présentée sous forme d’une nouvelle initiative par la présidence du gouvernement.

La présidence de la République semble toujours tenir à la loi de réconciliation, malgré les multiples mouvements de protestation organisés contre cette initiative.

En mai dernier, le président de la République, Beji Caïd Essebi avait déclaré que la loi de réconciliation économique est la seule solution pour sortir le pays de la crise et relancer la roue de l’économie.

Selon lui, l’opposition devrait comprendre les règles du jeu démocratique indiquant que certains partis politiques menacent de désobéissance civile en cas d’approbation de cette loi.

DA

Commentaires:

Commentez...