Tunisie Telecom veut développer le dialogue social

En marge du partenariat signé entre l’Etat tunisien et la Ville de Suresnes visant le développement du dialogue social au sein de la fonction publique et des entreprises publiques tunisiennes, une délégation officielle de cette ville française a été reçue, le mardi 4 juillet 2017, au siège de Tunisie Telecom par son secrétaire général, Nabil Hammami.

Etaient également présents des cadres de l’opérateur des télécommunications, des représentants de la Fédération générale des télécommunications.

A noter également que la délégation était accompagnée par Nizar Ben Sghaier, conseiller des services publics à la présidence du gouvernement, coordinateur national du projet “Dialogue social Suresnes“, ainsi qu’un membre de l’ambassade de France en Tunisie.

Entreprise nationale qui œuvre à maintenir de bonnes relations avec le partenaire syndical et à sauvegarder un climat social sain, Tunisie Telecom vise à travers cette rencontre à développer les échanges avec ces responsables français et examiner les pistes d’une éventuelle collaboration bilatérale et l’adoption des bonnes pratiques de dialogue social adoptées par la ville de Suresnes.

A cette occasion, Nizar Ben Sghaier a donné un aperçu sur la coopération entre l’Etat tunisien et la Ville de Suresnes depuis le mois d’octobre 2014, sous l’égide de l’Organisation internationale du travail.

M. Ben Sghaier a également précisé que ce partenariat vise à consolider davantage le processus engagé par l’administration tunisienne pour la construction de la démocratie sociale, en s’inspirant de la politique exemplaire menée par la ville de Suresnes.

De son côté, le maire de Suresnes, Christian Dupuy, a présenté la politique de dialogue social de sa ville et sa «Charte sur la reconnaissance du parcours syndical » qui constitue la pierre angulaire de la démarche et reste à ce jour, unique en son genre dans le secteur public.

Christian Dupuy a exprimé sa volonté d’accompagner Tunisie Telecom, un opérateur de renommée, dans le développement d’un dialogue social intelligent et constructif à travers le partage du savoir-faire de la ville en matière de relations sociales.

Pour sa part, Beatrice de Lavalette, conseillère régionale de l’île de France et membre du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale, dira que le modèle de dialogue social de la ville de Suresnes a été reconnu par l’OIT comme “performant et transposable”, ajoutant que 2018 sera l’année du dialogue social.

Elle a également indiqué que la ville de Suresnes est invitée à la conférence internationale du travail pour présenter sa démarche pionnière en matière de dialogue social.

Commentaires:

Commentez...