Tunisie : 155 tonnes de déchets, ramassées en un mois sur les plages de la banlieue sud

Une quantité de 155 tonnes de déchets a été collectée, au mois de juin 2017, sur les plages de la banlieue sud de la capitale, dans le cadre du programme de nettoyage lancé par l’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL).

Ce programme a concerné les plages de Radès, Ezzahra, Hammam-Lif, Hammam-Chott et Borj Cedria (gouvernorat de Ben Arous), ainsi que Sidi Jahmi et Solimane (gouvernorat de Nabeul), selon le chef du département de l’APAL à Ben Arous, Slah Chtioui.

Les travaux consistent notamment en la collecte des déchets et le balayage des plages. Au cours de mois juin, des travaux de balayage ont été effectués à raison de trois fois pour chaque plage sur une surface de 645 mille m².

45 tonnes à Hammam-Lif

La plus grande quantité de déchets (45 tonnes) a été ramassée sur la plage de Hammam-Lif alors que sur les autres plages, ces quantités varient entre 15 et 20 tonnes, a-t-il ajouté.

Il a fait savoir que l’accumulation déchets sur les plages est due notamment au comportement des estivants, à l’absence de poubelles et aux déchets rejetés par la mer.

Plus de 241 km de plages visés

La même source a rappelé à l’Agence TAP que l’APAL poursuit, durant la saison estivale, son programme de nettoyage des plages publiques et touristiques à Ben Arous et une partie des plages à Nabeul. Ce programme, qui s’étend sur une période de trois ans (2017-2019), vise plus de 241 km de plages.

Les plages du littoral sud de Tunis étant déconseillées à la baignade à cause de la pollution industrielle et du dépôt de déchets en mer qui perdurent depuis plus d’une dizaine d’années, demeurent fréquentées par les estivants et les baigneurs venus des régions voisines.

AB

Commentaires:

Commentez...