Le décret anti-immigration de Trump partiellement remis en vigueur

Cinq mois après sa première publication, le décret de Donald Trump suspendant la délivrance de visas aux ressortissants de six pays à majorité musulmane va pouvoir entrer en vigueur presqu’intégralement.

En effet, ce lundi 26 juin 2017, la plus haute juridiction des États-Unis a contredit les arguments de plusieurs cours fédérales qui avaient empêché l’application du décret anti-immigration proposé par le président américain Donald Trump.

«Empêcher le gouvernement de poursuivre cet objectif en appliquant la suspension des visas aux ressortissants étrangers sans lien avec les États-Unis nuirait significativement à nos intérêts sans alléger de façon évidente les difficultés de qui que ce soit d’autre», a expliqué la cour suprême.

La Cour introduit en revanche une seule exception, en faveur d’étrangers «pouvant revendiquer de manière crédible une relation de bonne foi avec une personne ou une entité aux États-Unis», rapporte Le Figaro.

Commentaires:

Commentez...