Ben Sedrine : « Une audition publique sur les événements de la chevrotine à Siliana »

Accordant une interview au journal Le Monde, parue hier mercredi 21 juin, la présidente de l’Instance Vérité et Dignité Sihem Ben Sedrine est revenue sur les entraves du pouvoir politique à sa mission.

Selon ses dires, la présidence de la République « s’est placée dans une posture d’obstruction à l’égard de la justice transitionnelle. »

Ben Sedrine a rappelé le fait que le président de la République Beji Caid Essebsi était dès le début contre le principe de la justice transitionnelle. « Le candidat de ce parti à la présidence de la République, Béji Caïd Essebsi, qui a été élu, a dit clairement lors de la campagne électorale qu’il n’était plus d’accord avec la justice transitionnelle et allait dissoudre l’IVD. Dieu merci, la justice transitionnelle continue, malgré les obstructions. C’est le souhait du peuple tunisien. » a-t-elle dit.

Interrogée sur une éventuelle audition publique compte tenu des évènements de « chevrotine » qui ont eu lieu en 2013 à Siliana, Ben Sedrine a confirmé la tenue de cette audition sans, pour autant, donner une date précise.

« Il y aura une audition publique sur Siliana, je vous le garantis. C’est un événement important dans la vie des Tunisiens. Vous allez voir que l’IVD fait son investigation de la manière la plus neutre. » a-t-elle déclaré.

Commentaires:

Commentez...