Quand les mosaïques de Tunisie font renaître le théâtre antique

La Tunisie a une très longue histoire avec le théâtre. Le pays est en effet parsemé de théâtres antiques dont certains sont encore utilisés de nos jours, comme pour marquer cette continuité avec le quatrième art.

De même, la Tunisie peut s’enorgueillir d’avoir donné le jour à l’un des premiers et plus importants dramaturges de l’époque classique romaine. Il s’agit du fameux Terence, né à Carthage et dont certaines œuvres ont été reprises par Molière et d’autres.

Par ailleurs, de nombreuses mosaïques tunisiennes présentent des figures liées au théâtre. Par exemple, le musée de Sousse recèle trois de ces mosaïques qui seront brièvement introduites dans ce billet.

La première de ces mosaïques découverte au seuil d’une maison soussienne du troisième siècle représente trois masques de comédie qui personnifient une femme plutôt forte, un vieillard aux joues enflées et un homme la bouche largement ouverte.

Pour l’anecdote, ces masques étaient désignés par le terme latin de « per sona », ce qui signifie  » ce à travers quoi passe le son ». Ce terme est à l’origine de « personne » et dénote bien cette omniprésence du théâtre dans la vie.

La seconde mosaïque représente trois personnages de théâtre se donnant la réplique. Elle a été découverte, toujours à Sousse, dans une des chambres d’une maison romaine du second siècle.

La troisième représente un poète assis et tenant un parchemin. Il est accompagné de parchemins déposés dans une boite et un masque tragique est posé près de lui Un second personnage est debout, tenant un masque et s’appuyant sur une colonne.

Ces trois mosaïques sont un exemple éloquent de la richesse de la Tunisie en ce qui concerne les mosaïques et soulignent aussi la profondeur des liens que nous entretenons avec le quatrième art.

Accessoirement, elle nous invitent à visiter ce musée de Sousse qui, avec ceux du Bardo et d’El Djem, conserve de superbes collections de mosaïques.

Crédit photos : Hatem Bourial

Commentaires:

Commentez...