Donald Trump accuse le Qatar de financer les extrémistes

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a accusé, ce mardi 6 juin, le Qatar de financer les extrémistes, se rangeant de fait aux côtés de l’Arabie saoudite et des pays qui ont rompu avec ce pays.

Sur Twitter, Donald Trump a écrit que l’isolement du Qatar marquera « peut-être le début de la fin de l’horreur du terrorisme », indiquant que « tous les éléments pointent vers le Qatar » dans le financement de l’extrémisme religieux.

Le président américain a fait le lien entre ses propos récents au Moyen-Orient contre l’islamisme radical et la décision de l’Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Yémen, l’Egypte et les Maldives d’ostraciser le Qatar, accusé de financer le terrorisme.

« Durant mon récent voyage au Moyen-Orient j’ai affirmé que le financement de l’idéologie radicale devait cesser. Les dirigeants ont montré du doigt le Qatar – Et regardez ! », a écrit le président dans un tweet.

Le Qatar est accusé par ses détracteurs d’entretenir des liens avec les réseaux jihadistes Al-Qaïda et groupe Etat islamique, ainsi que les Frères musulmans, classés « terroristes » par certains pays arabes.

Dès le début de la crise, le ministre américain des Affaires étrangères, Rex Tillerson avait appelé les pays du Golfe à rester « unis » mais le tweet présidentiel semble plutôt entériner la décision d’isoler le Qatar.

AB

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...