Ministère de l’Intérieur : Pas de campagnes visant les cafés ouverts durant le Ramadan

Suite aux informations selon lesquelles des campagnes visent les cafés et les salons de thé ouverts durant le mois de Ramadan, le ministère de l’Intérieur a démenti l’existence de telles actions.

Dans une déclaration accordée à Shems fm, le premier délégué au gouvernorat de Tunis Kamel Saoudi, a indiqué que ni le ministère ni le gouvernorat de Tunis n’ont effectué de campagnes et qu’il existe une loi permettant aux propriétaires de salons de thé d’ouvrir leurs portes durant le mois de Ramadan.

Slim saoudi a souligné que la Constitution tunisienne garantit la liberté de religion.

Rappelons que le « Cheikh » Adel Almi, a entamé sa traque aux non-jeûneurs, et ce dans un café à l’Ariana. Une vidéo diffusée récemment sur les réseaux, en témoigne.

Almi, soutenu par un huissier notaire, une « nouveauté » dans son modus operandi, a tenté de pénétrer dans un café à l’Ariana, ouvert au matin du premier jour du Ramadan, mais il a été interdit d’accès.

Les mêmes scènes se reproduisent, discussions avec le propriétaire du café et menaces de porter plainte. Selon lui, ouvrir un café pendant les heures de jeûne est une infraction juridique et « religieuse ».

DA

Commentaires:

Commentez...