Le Washington Post à Trump : Une Tunisie démocratique, la réponse la plus efficace à Daech !

Dans un article d’opinion publié récemment dans le célèbre quotidien américain, Washington Post, le journaliste Christian Caryl a fait l’éloge de l’expérience de la démocratie tunisienne tout en critiquant la dernière tournée du président américain, Donald Trump.

En effet, le journaliste a sévèrement critiqué la politique extérieure de Trump à l’issu de sa dernière visite en Arabie Saoudite et à « Israël ».

« Le voyage de Trump aurait dû au moins avoir laissé entendre un avenir différent pour la région. Au lieu de cela, il a simplement repris le passé » a-t-il écrit.

Pour lui, Trump a raté « une occasion d’envoyer un signal positif dans une région drainée d’espoir » lors de ces visites, en allant faire l’éloge de la dictature.

Selon ses dires, les États-Unis doivent aider plutôt la Tunisie, « l’histoire solidaire du printemps arabe ».

« Au cours des six dernières années, les Tunisiens se battaient obstinément pour préserver leur jeune démocratie. À bien des égards, malgré de multiples élections et de nombreuses séries de réformes, leur révolution est toujours en cours.

Mais les obstacles – économiques et politiques – demeurent énormes. Et jusqu’à présent, la Tunisie n’a pas eu le soutien qu’elle mérite. Les États-Unis et les Européens ont tous deux fait beaucoup moins qu’ils ne le pouvaient. » a-t-il écrit.

La Tunisie, une histoire inspirante à raconter

« En dépit de toutes ses difficultés, la Tunisie a une histoire inspirante à raconter, pas seulement pour les autres pays Arabes, mais aussi pour le monde entier. Pourtant, qui, aux États-Unis, a déjà entendu parler de cela ? Le président américain devrait déclarer son soutien à la lutte tunisienne, et il devrait la visiter à la première occasion possible […]

Une Tunisie démocratique avec succès est la réponse non-militaire la plus efficace à l’Etat islamique que tout le monde pourrait concevoir. Et contrairement à la politique saoudienne de répression perpétuelle, l’exemple tunisien offrirait une chance de briser les cycles sans fin de violence et de radicalisation. » a-t-il poursuivi.

Selon lui, « l’avenir du monde arabe ne se situe pas en Arabie Saoudite. C’est en Tunisie. Trump a le choix. Il peut aller de pair avec les gouvernements qui incarnent les politiques défaillantes du passé. Ou il pourrait essayer d’envoyer un signal pour l’avenir. Il peut encore saisir les chances. »

Ce n’est pas la première fois que ce journaliste réserve un hommage à l’expérience démocratique tunisienne, d’ailleurs, dans un autre article, Christian Caryl, avait appelé les forces occidentales à aider la Tunisie, s’ils veulent vaincre Daech.

Commentaires:

Commentez...