La corruption menace l’Etat, selon le ministre de la Justice

Le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, a déclaré que l’Etat et le processus démocratique sont menacés par le fléau de la corruption.

« La corruption ne ronge uniquement pas l’économie mais aussi la souveraineté et le démocratie en Tunisie. Préserver les libertés exige la réussite de la lutte contre la corruption », a-t-il annoncé.

Le ministre a ajouté que la lutte contre la corruption n’est pas uniquement le travail du ministère public, mais de toutes les composantes de la société, notamment la société civile.

Des recettes de 10 milliards de dinars si la Tunisie investit dans la lutte contre la corruption

Le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib, a fait savoir le 12 mai, que si l’Etat mobilise un budget de 100 millions de dinars (MDT) au profit de l’Instance et il peut gagner 10 milliards de dinars par an, sous forme de revenus directs alimentant le budget de l’Etat.

Tabib a appelé le gouvernement à assumer sa responsabilité en matière d’appui à l’Instance, au pouvoir judiciaire et à la Cour des comptes ainsi qu’à l’ensemble des établissements de contrôle, rapporte l’agence TAP.

DA

Commentaires:

Commentez...