Protestations à Galaa et Douz après les « menaces claires formulées par BCE »

Photo d’illustration

Un groupe de jeunes a manifesté pacifiquement dans les principales artères des deux villes de Douz et Galaa, au sud du pays, pour protester contre la décision du président de la république mardi de charger l’armée de protéger les zones de production du pétrole et du phosphate.

Le porte-parole des jeunes de Douz, Fakher Ajmni, a déclaré à l’Agence TAP, être « surpris des menaces claires formulées par le président de la république dans son discours mercredi ».

« Ce discours a suscité une tension sans précédent pour avoir fait planer la menace de l’usage de la force militaire et l’incompréhension manifestée aux les droits des habitants de profiter des richesses de leur pays qu’il importe de nationaliser et exploiter pour consolider le développement », a-t-il ajouté.

Il a prévenu que le sit-in des jeunes de Douz, lancé il y a trois semaines devant le champs pétrolifère de la société Pernco dans la localité de Chakika, au sud de la ville, se poursuivra pacifiquement jusqu’à la satisfaction des revendications nationales et régionales, notamment la nationalisation des richesses souterraines ».

De son côté, le porte-parole de la ville de Galaa, gouvernorat de Douz nord, a indiqué que le mouvement a été lancé par les jeunes mercredi pour « condamner le discours du président de la république qui a appelé à l’usage de la force militaire en réaction au mouvement de protestation des jeunes devant les sites pétroliers pour revendiquer le droit au développement ».

« Les jeunes de Galaa poursuivront leur sit-in pacifique pour exprimer leur attachement aux revendications, notamment la révision du contrat de location de 60 hectares à la société Perenco pour la mise en place d’un gazoduc et la réservation d’une partie des revenus des richesses souterraines au développement de la région », a-t-il ajouté.

Un groupe de jeunes de Douz observe depuis trois semaines un sit-in devant le champs pétrolifère exploité par cette compagnie dans la zone de Chakika alors qu’un autre groupe de jeune observe aussi un autre sit-in devant la station de pompage du gaz de la même compagnie au nord de la ville de Galaa.

AB

Commentaires:

Commentez...