La bataille contre la corruption durera encore entre 5 à 10 ans, selon Chawki Tabib

Chawki Tabib

Lors d’une rencontre organisée par l’Union des magistrats de la Cour des comptes tenue ce vendredi 24 mars 2017, le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLCC), Chawki Tabib, a dénoncé « une volonté politique qui continue depuis des dizaines d’années à entraver les efforts de la Justice et autres structures dans leur lutte contre la corruption ».

La transition démocratique se fait impérativement à travers une justice indépendante, a-t-il ajouté indiquant que le combat contre la corruption en Tunisie est un long chemin, qui durera encore entre cinq à dix ans.

D’autre part, Tabib fait savoir que le budget alloué à l’INLCC est passé de 350 mille dinars à 2 millions de dinars. Il a tout de même critiqué les faibles budgets alloués aux autres instances spécialisées dans la lutte anti-corruption, citant l’exemple de la Cour des comptes dont le budget est estimé à un million de dinars, et du Tribunal administratif avec ses 150 mille dinars, rapporte l’agence TAP.

Le mois dernier, le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, avait annoncé que son administration traite 14.000 dossiers de corruption, ajoutant que l’INLUCC est parvenu à récupérer 500 millions de dinars au profit de l’Etat, avec des moyens limités.

DA

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...