Majdoline Cherni s’est-elle immiscée dans le conflit Jary – Ganzouii ?

En recevant, mardi, Tarak Bouchamaoui, membre du bureau de la FIFA et représentant de l’Afrique du nord dans cette organisation, Majdouline Cherni, ministres des Affaires de la Jeunesse et des Sports a tenu, selon l’information publiée par son département, à rendre hommage à Bouchamaoui et le féliciter pour sa réussite à représenter la Tunisie.

Sans contester aucunement l’hommage en question, l’à-propos n’est pas, à proprement parler, justifié par un événement précis ou une quelconque distinction récente de Bouchamaoui. Ce qui pourrait bien susciter des interrogations sur le timing de cet hommage et ses motifs.

On pourrait, sans trop extrapoler, faire le lien entre le « clash » Wadii Jary, président de la FTF et Razi Ganzouii, animateur de Dimanche Sports sur la première chaîne de la télévision nationale, et dans lequel, Tarek Bouchamaoui a été cité et par l’un et par l’autre. Cela s’est passé sur le plateau d’Attassiaâ.

Question pour un champion : Majdoline Cherni, dont la FTF, en toute logique, relève de son département, s’est-elle immiscée dans le conflit Jary – Ganzouii ? Si c’est le cas, elle l’a fait en prenant parti pour Bouchamaoui.

IBH

Commentaires:

Commentez...