Les ressources en eaux dans les barrages ont chuté de moitié, selon le ministre de l’Agriculture, et pourtant…

C’est le ministre de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques, Samir Ettaieb, qui l’a déclaré ce mardi 7 mars, à l’Assemblée des Représentants du Peuple. La Tunisie souffre d’un déficit hydrique et les ressources en eaux dans les barrages ont chuté entre 2016 et 2017, de 1426 millions de m3 à environ 700 millions de m3.

Or, les barrages sont au même niveau de ressources que l’année dernière si l’on jette un coup d’œil sur la situation hydraulique des barrages telle qu’évaluée par la Direction générale des barrages et des grands travaux hydrauliques relevant du ministère de l’Agriculture.

Selon ces données, les ressources en eaux aux barrages était de 1119,190 millions de m3 au 7 mars 2016 et s’établissent à 1110,722 millions de m3 au 8 mars 2017 ! Selon les dires du ministre les chiffres qu’il avance correspondent bien à l’écart qui existait au début de la saison froide. Et là, il y avait effectivement un déficit au niveau des stocks des barrages.

Mais étant donné que nous sommes dans une année pluvieuse assez exceptionnelle (cf. le tableau quotidien de pluviométrie), ce déficit a été quasiment comblé en l’espace de deux mois.

Par ailleurs, Samir Taieb intervenait à l’ARP pour annoncer qu’un projet de loi sera élaboré pour la création d’un Fonds des catastrophes naturelles avant fin mars 2017 visant à indemniser les agriculteurs sinistrés à cause des catastrophes naturelles.

Des financements de l’ordre de 60 millions de dinars seront mobilisés pour ce fonds, dont 20 millions de dinars seront mobilisés par l’Etat et 20 MD par les agriculteurs en plus d’une participation de la communauté nationale estimée à 20MD, selon lui.

AB

Commentaires:

Commentez...