La Belgique assouplit les conseils aux voyageurs pour la Tunisie

Chahed - belgique

Le ministère des Affaires étrangères belge a assoupli ce jeudi 23 février, les avis de voyage pour la Tunisie. « A la condition d’observer la prudence recommandée, les voyageurs peuvent se rendre à Tunis, sur l’axe côtier Mahdia – Monastir – Sousse – Hammamet – Nabeul – Tunis – Bizerte », indique le ministère, alors que tous les voyages non-essentiels vers la Tunisie étaient précédemment déconseillés.

« En raison de la menace terroriste, qui peut prendre pour cible les touristes étrangers, la plus grande prudence s’impose. Tout voyage doit être évalué sur la base des risques sécuritaires encourus », soulignent toutefois les Affaires étrangères.

Ces dernières recommandent d’adopter la plus grande vigilance et d’éviter les lieux privés et publics de forte affluence et les grands rassemblements. Elles invitent les voyageurs à choisir « judicieusement un lieu de séjour qui a pris les mesures nécessaires pour sécuriser ses clients » et recommandent d’éviter les déplacements nocturnes hors des établissements hôteliers dans des lieux d’affluence, de même que les déplacements de nuit hors de grands axes routiers.

Les voyages non-essentiels restent déconseillés sur le restant du territoire tunisien. Les déplacements sont par ailleurs formellement déconseillés dans les zones frontières avec l’Algérie à l’ouest de l’axe Tabarka – Jendouba – Le Kef – Kasserine – Gafsa – Tozeur, et dans les zones frontalières avec la Libye au sud de l’axe Tozeur – Kebili – Matmata – Medenine – Zarzis.

La Tunisie a été frappée par trois attaques sanglantes de l’organisation Etat islamique en 2015. Celles-ci avaient fait un total de 72 victimes, dont deux ressortissantes belges. Tous les voyages non-essentiels vers le pays du Maghreb avaient alors été déconseillés par les Affaires étrangères, rappellent les médias belges qui ont relayé cette nouvelle donnée très importante pour la Tunisie.

D’ailleurs, le chef du gouvernement Youssef Chahed avait plaidé auprès du Premier ministre belge Charles Michel, en visite en Tunisie, pour une levée des restrictions émises par la Belgique concernant les voyages de ses ressortissants.

AB

Commentaires: