Loi 52 : Béji Caid Essebi se dit totalement contre la peine de prison

Crédit photo : Présidence de la République.
Crédit photo : Présidence de la République.

Lors de l’interview accordée à la chaîne Nessma TV, et concernant la polémique qui entoure depuis des années la loi 52, le président de la République Béji Caïed Essebsi s’est dit contre la peine de prison dans cette affaire, notamment s’il s’agit de jeunes Tunisiens emprisonnés pour avoir fumé un joint.

Le président a indiqué qu’il avait présenté un projet de loi pour amender la loi 52, depuis un an, mais il est toujours bloqué.

Une réunion entre le président de la République, le Chef du gouvernement, le président de l’ARP et les ministres concernés sera tenue bientôt pour discuter du projet de loi

Les discussions portant sur la loi 52 ont refait surface suite à la détention de deux bacheliers du lycée Mongi Slim de Siliana, le 12 février 2017, à quatre mois des examens du Baccalauréat.

Rappelons que le Chef du gouvernement a proposé hier, samedi 18 février au centre Amal de désintoxication de Jbal Ouest, « l’annulation de la peine de prison de consommation pour la première fois afin de protéger les jeunes ».

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...