Lorsque les médecins de Tunisie poussent un cri d’orfraie !

Crédit photos: Mosaïque Fm
Crédit photos: Mosaïque Fm

« Les médecins de la Tunisie sont l’honneur de la Tunisie »

En brandissant ce message, les médecins spécialistes et du secteur privé ont observé aujourd’hui 8 février 2017 une grève générale, emboîtant ainsi le pas à leurs collègues du secteur public toujours en grève.

Ils ont organisé une marche à partir de 8h30 devant la Faculté de médecine de Tunis en direction du Palais du Gouvernement.

Voilà quelques messages en vrac inscrits sur leurs banderoles et criés haut et fort :

Médecin est fier de l’être !
L’humiliation du médecin est une agression contre le patient !
Les médecins de la Tunisie sont l’honneur de la Tunisie !
On en a marre, c’est pourquoi on part !
L’accusé est innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable !
Médias transparents, où en êtes-vous ?
Non à la diabolisation du médecin !

Les médecins se sont indignés notamment contre les sanctions pénales qui, selon eux, rajoutent à l’exercice médical plus de problèmes qu’elles n’en résolvent.

Ils ont également demandé plus de justice fiscale et surtout l’annulation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les prestations médicales et l’accélération de la mise en place de la loi sur la responsabilité médicale.

Cette grève a été décidée, dimanche 5 février 2017, par l’assemblée générale extraordinaire de l’UMSL “concerne tous les cabinets privés et toute l’activité médicale à froid dans les laboratoires”, selon le chargé de l’information à l’Union, Bassem Grissa.

A noter que les services d’urgence ont été épargnés et un service minimum maintenu pour les cas extrêmes.

AA

Lire aussi:

Les médecins du secteur privé en grève générale le 8 février

Commentaires:

Commentez...