Tunisie : L’anglais ne remplacera pas le français dans les écoles

opda-2
Crédit photo : Webdo

L’Ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor nous a confirmé, ce mardi 8 novembre 2016 que la langue française reste bien la deuxième langue étrangère en Tunisie.

Abordant les thèmes qui seront traités entre le Chef du gouvernement Youssef Chahed, en visite en France et les officiels français, Olivier Poivre d’Arvor a fait savoir que « la consolidation de la démocratie passe par l’investissement, pas seulement celui du monde des entreprises, mais aussi par l’éducation ».

L’anglais ne remplacera pas le français

« Ainsi, la France reste attentive aux réformes en Tunisie (éducation, enseignement supérieur, culture) dans ces domaines et dont nous sommes le premier partenaire », a-t-il notamment rappelé.

L’Ambassadeur a surtout indiqué que la langue française a été confirmée dans son statut de deuxième langue étrangère en Tunisie après une entrevue avec le ministre de l’Education Neji Jalloul.

Création de l’Alliance française

Il a rappelé que la Tunisie est francophone et qu’elle doit jouer la carte de la francophonie notamment en Afrique pour pouvoir capter des marchés et rappelant surtout que deux tiers des étudiants tunisiens qui se trouvent à l’étranger étudient en France.

Il a, en outre annoncé la mise en place prochaine d’un nouveau réseau de droit local, un centre de langues et culturel qui sera baptisé l’Alliance française. La première unité sera d’ailleurs créée à Bizerte.

Une fondation franco-tunisienne pour l’éducation

Olivier Poivre d’Arvor a également annoncé le futur lancement d’une fondation franco-tunisienne pour l’éducation afin de lever des fonds mais aussi mobiliser les énergies.

L’objectif de cette fondation qui serait lancée avec Neji Jalloul lors d’une prochaine visite en France en 2017, prévoit d’améliorer le niveau de la langue française, d’établir des jumelages entre écoles / collèges françaises et tunisiennes et de créer des dynamismes d’échanges.

Commentaires:

Commentez...