Le DG du géant danois Maersk Tunisie condamné à la prison ferme : L’UTICA tire la sonnette d’alarme

Port de Rades

Les situation des ports tunisiens est préoccupante à l’instar des conteneurs de marchandises étalés. Ces conteneurs sont souvent la propriété d’armateurs étrangers.

Les armateurs doivent payer un montant de contre valeur, chèque de garantie ou caution bancaire pour garantir le conteneur tandis que le réceptionnaire doit payer les frais de location journaliers au delà de la date de 10 à 12 jours jusqu’au retour du conteneur vide chez le locataire du navire.

De nombreux armateurs étrangers se sont installés en Tunisie depuis des décennies parmi eux le géant leader mondial danois Maersk, installé depuis 1994.

Cet armateur a été récemment poursuivi en justice pénalement par un importateur suite à l’encaissement de chèques de consignation et le Directeur général, Mr Yosri Kallouche au titre de son statut de représentant légal a été condamné par le tribunal de première instance de Ben Arous à 3 ans de prison ferme pour avoir exécuté ce qui est considéré comme une pratique courante en Tunisie et utilisée par tous les agents consignataires de navires.

Le président de la chambre syndicale des consignataires de navires, relevant de l’UTICA, Heykel Ben Sedrine, a condamné ces pratiques douteuses qui nuisent à la réputation des ports et du pays.

[quote_box_center] »Nous avons été désagréablement surpris de constater que Maersk Tunisie ait été confronté à trois reprises consécutives à une action en justice à leur encontre par un réceptionniste tunisien en ce qui concerne l’encaissement de chèques de surestarie. Ce qui nous a paru flagrant dans cette affaire est que le montant semble dépasser le montant du chèque délivré par le réceptionniste. Nous avons même appris que le client en question a remis un chèque certifié correspondant aux frais de surestarie », a-t-il déclaré à Webdo.[/quote_box_center]

La chambre syndicale des consignataires de navires a adressé une lettre au ministre du Transport pour lui faire part de son « étonnement quant à la pérennité de la profession si de tels recours se multiplient à l’encontre des consignataires de navires ».

[quote_box_center] »Notre souhait est que nous disposions de juges spécialisés dans le maritime même quand il s’agit du droit commun pour juger à bon escient les affaires d’ordre maritime. Pour cela il est important de procéder à des formations aux juges dans le domaine maritime, les inviter aux ports pour voir comment se déroulent de manière pratique les opérations portuaires, il y a beaucoup de problèmes qui touchent les saisies des navires très occurrents dans les ports tunisiens », a ajouté Mr Heykel Ben Sedrine.[/quote_box_center]

Commentaires: