Ce patrimoine que nous piétinons: Des chaussons pour préserver les mosaïques du Bardo !

Musée du Bardo

Groupe actif et citoyen, « On a été embêté pour vous » enchaine depuis quinze mois des actions efficaces et spectaculaires qui ont frappé les esprits par leur durabilité.

Une armée pacifique de gens de bonne volonté

Mus par une volonté de fer, exemplaires dans leur démarche, les milliers de membres de ce groupe Facebook ont ainsi mené des actions citoyennes d’envergure sur de nombreux terrains.

Cette armée des gens de bonne volonté s’est imposée dans notre paysage civique et comble les défaillances de pouvoirs publics défaillants ou simplement transparents.

Le patrimoine au cœur

Forte de son expertise acquise sur le terrain, cette communauté d’internautes qui ont quitté le virtuel du discours pour des actions palpables et durables se tourne désormais vers le patrimoine.

En effet, une action d’envergure aura lieu ce mardi soir à partir de 21h30 au musée du Bardo avec pour mot de ralliement: « Tous unis pour notre patrimoine matériel et immatériel ».

Les militants iconoclastes de cette communauté seront au Bardo pour « reconnaitre, préserver et valoriser le patrimoine ».

Des chaussons pour les visiteurs du musée

Très symboliquement, cette action s’intitule  » Arrêtons de piétiner notre patrimoine ». Elle consiste en une donation au musée du Bardo d’une quantité de chaussons afin que, désormais, les visiteurs ne piétinent plus les mosaïques.

Ces chaussons à usage unique seront distribués aux visiteurs du musée et permettront de ne plus piétiner les mosaïques qui sont au sol. Une quantité de chaussons qui devrait couvrir deux ans d’utilisation sera offerte au musée par le groupe.

Un partenariat de qualité

Cette opération chaussons est mise en œuvre en partenariat par le groupe «  »On a été embêté pour vous », le musée du Bardo, l’Institut national du Patrimoine et l’Agence de mise en valeur et de promotion du patrimoine.

Sont également associés à cette initiative l’Office de l’Artisanat et le groupe d’internautes « Cet été je m’habille tunisien ». En effet, les visiteurs du Bardo ce soir sont invités à se présenter en costume national ou à tout le moins avec un élément de ce costume qui pourrait être une jebba, une chéchia et, pourquoi pas, une balgha…

H.B.

Commentaires:

Commentez...