Bac 2016 : 220 cas de tricheries, dont une à l’aide d’un smartwatch

kit triche bacEnviron 220 actes de tricherie ont été recensés lors des différents examens de la session principale du baccalauréat 2016.

En effet, Omar Oualdani, directeur général du comité des examens nationaux auprès du ministère de l’Education, nous a indiqué que les statistiques portant sur les tentatives de tricherie lors du Bac 2016 ne dépasseront pas celles de l’année dernière et seront, selon les premières données, aux environs de 220 cas.

A cet égard, le responsable a indiqué qu’on ne pourrait pas comparer ces chiffres à ceux des années 2013 et 2014, quand le phénomène n’était pas limité.

Et d’ajouter que la régression des tentatives de fraude et tricherie est expliqué par les efforts du ministère pour lutter contre ce phénomène.

L’annulation des 25% calculés dans la moyenne de l’examen du baccalauréat, a contribué aussi à limiter ces tentatives, étant donné qu’environ 50% des tricheries sont enregistrées dans les lycées privés.

Quant aux techniques utilisées, il s’agit généralement et selon des informations qu’on a pu recueillir, d’utilisation de téléphones portables vu que les brouilleurs électroniques ont connu quelques problèmes techniques dans certains centres d’examens.

Par ailleurs, un élève a été pris en flagrant délit, selon la Radio Saraha FM, en train d’utiliser un smartwatch  pour tricher dans un centre d’examens.

En Algérie, au Maroc le scandale

Comparés à ceux en Algérie et au Maroc, ces chiffres sont minimes. En effet, des dizaines de personnes ont été arrêtées en Algérie, soupçonnées d’être impliquées dans des fuites massives de sujets du baccalauréat.

Au Maroc, 3000 tentatives de fraude ont aussi été signalées depuis le début des épreuves.

K.J.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...