Non loin de Djerba, à 20 mètres de fond, les cargos « Alga » et « Edda » reposent au fond du golfe de Gabès

François Brun
Crédit photo : François Brun

Tout au long des côtes tunisiennes, les fonds marins regorgent d’épaves de toutes époques. Qu’ils soient identifiés ou non, ces bateaux envoyés par le fond ont tous une histoire, souvent dramatique.

« La Tunisie sous-marine », le livre de deux plongeurs

Dans un excellent ouvrage consacré à la Tunisie sous-marine, Sélim Baccar et François Brun sont allés à la rencontre de ces épaves, des sites et des traditions et aussi de l’histoire de cette Tunisie sous-marine.

Paru aux éditions Lalla Hadria, ce livre est un régal pour l’historien, un éloge des pêcheurs et des plongeurs et aussi un rêve pour l’aventurier qui sommeille en chacun de nous.

Lointains échos de la Deuxième Guerre mondiale
Alga
L’Alga

Je viens de retrouver dans ce livre l’histoire véritable de deux cargos italiens dont tous les Djerbiens ont entendu parler mais – profondeurs obligent – rares sont ceux qui les ont de leurs yeux vus.

Il s’agit des cargos italiens l’Alga et l’Edda qui tous deux ont coulé non loin de l’île, dans le golfe de Gabès. Leur histoire est liée à la Deuxième Guerre mondiale et tous deux ont été coulés par les Alliés dans des circonstances que nous allons voir.

L’Alga, victime d’un sous-marin britannique

L’Alga repose désormais à 18 mètres de fond, à 4 miles de la côte djerbienne. Construit aux USA en 1917, ce cargo italien, a été coulé le 9 octobre 1942 par un sous-marin allié, le HMS Unbending P37.

La carcasse disloquée du cargo, encore pleine de matériel de guerre destiné aux troupes italiennes en Libye, repose maintenant au fond de la mer. Les plongeurs ont pu retrouver autour de l’épave des masques à gaz, des moteurs d’avion et même des chars de guerre « posés sur le sable comme des jouets abandonnés ».

L’Edda repose à l’est de Taguermess
Edda
L’Edda

L’Edda est quant à lui sorti des ateliers de construction navale de Trieste en 1924. Ce cargo italien de 123 mètres repose maintenant à 27m de fond, non loin de Sidi Garous, à 5 miles de la côte.

L’Edda a été torpillé le 19 janvier 1943 par le SM Unbroken, un autre sous-marin britannique.

Selon les témoignages des plongeurs, l’épave est impressionnante, couchée sur son bâbord et lourde de 4500 tonnes. Elle se trouve à l’est de Taguermess, quasiment déstructurée, entourée d’obus et de munitions échappés de sa cargaison.

Les mérous nagent au milieu des munitions

Ce sont des mérous qui maintenant hantent l’épave du cargo italien. Ces poissons qui peuvent atteindre une vingtaine de kilos nagent entre les cheminées du navire et parfois se laissent piéger par des filets de chalut qui recouvrent l’épave.

Lorqu’il fut coulé, l’Edda venait de Tripoli et venait de quitter la Libye avec sa cargaison d’armes et de munitions.

Au large des iles Kerkennah

L’Edda et l’Alga ne sont pas les seules épaves visibles dans le golfe de Gabès. On trouve aussi au large des iles Kerkennah plusieurs navires et sous-marins qui ont coulé, victimes de mines et d’attaques de sous-marins et d’avions britanniques. Mais ceci est une autre histoire…

H.B.

Commentaires:

Commentez...