L’implication de la société civile dans le suivi des relations entre la Tunisie et l’UE, en question

Kamel Jendoubi - société civile

Kamel Jendoubi, ministre Chargé des relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l’Homme, s’est réuni ce jeudi 25 février avec une délégation des représentants de la société civile (UGTT, LTDH, ONAT, AMT, ATFD, FTDES), conduite par le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (EuroMed Rights Tunisie).

Lors de cette rencontre, les deux parties ont rappelé l’importance du dialogue tripartite « Société Civile – Tunisie – UE » et souligné la nécessité d’impliquer la société civile dans le suivi des relations entre la Tunisie et l’Union européenne, d’autant plus que les deux parties sont engagées dans des processus de négociation de nombreux accords bilatéraux portant notamment sur le partenariat pour la mobilité (PPM) et l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA), selon un communiqué d’EuroMed Rights Tunisie.

D’autre part, le ministre a souligné la volonté du Gouvernement de renforcer la participation de la société civile dans le processus de transition démocratique en Tunisie, notamment en mettant en place des mécanismes lui permettant d’assurer pleinement son rôle, en tant que force de pression et de proposition indépendante et responsable. Monsieur Kamel Jendoubi a également salué la contribution majeure de la société civile pour que les lois promulguées et les institutions constitutionnelles créées soient conformes aux valeurs des droits Humains et aux principes de la démocratie.

Le ministre a accueilli favorablement les propositions faites par délégation du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme et ses organisations partenaires et membres, relatives à la mise en place de mécanismes et de procédures permettant une participation effective et efficace de la société civile dans le suivi des relations entre la Tunisie et l’UE. Il s’est également prononcé en faveur du renforcement de la participation du Gouvernement, à travers les représentants et représentantes des ministères concernés, dans le projet de dialogue tripartite lancé dans sa première phase au mois de janvier 2014.

Ce projet, qui vient d’être reconduit pour une période de trois ans, a pour objectifs d’une part la promotion du dialogue tripartite, d’autre part la mobilisation de la société civile, y compris dans les régions, dans le suivi des relations entre la Tunisie et l’UE autour des thématiques suivantes : Droits des femmes et égalité des genres, Droits des justiciables et réforme de la justice, Droits des migrants et des réfugiés, Droits économiques et sociaux.

Kamel Jendoubi a également pris connaissance des préparatifs en cours pour la réussite des deux conférences de presse qui seront organisées par le réseau Euro-méditerranéen des droits de l’Homme, pour le lancement de la deuxième phase du projet « Mobilisation de la société civile dans le suivi des relations entre la Tunisie et l’Union européenne » : la première conférence de presse aura lieu à Tunis, le 29 mars 2016 et la deuxième à Bruxelles au siège du Parlement européen et ce le 19 avril 2016.

Commentaires:

Commentez...